image

Témoignage Hélène Brassard

Témoignage concernant la mission en Amazonie et le congrès international du renouveau charismatique au Brésil.

J’ai eu le privilège d’accompagner les cinq jeunes adultes du Québec au congrès international au Brésil. J’ai par le fait même participé à la mission en Amazonie avec ces jeunes. Nous étions accompagnés du responsable de la mission de Marajo et son équipe dont deux interprètes, en plus de trois jeunes de l’Argentine, une de l’Australie .

Malgré la barrière des langues puisque certains parlaient anglais, portugais ou espagnol, notre désir de participer à cette mission humanitaire demeurait aussi fort. Puis lors de notre première rencontre de prières, nos cœurs se sont unis par l’Esprit Saint et nous n’étions plus des étrangers. Ce qui engendra des moments intenses tout le long de notre séjour. On se déplaçait beaucoup et cela nous amenait à dormir dans différents endroits, mais toujours ensemble. Nous étions unis et heureux et malgré nos nuits courtes, nous demeurions dans la joie. On communiquait notre joie en chantant sans cesse des louanges au Seigneur. Chacun avait la possibilité de l’interpréter dans sa langue respective. Nous étions frères et sœurs dans le Christ.

Concernant nos déplacements soit dans les familles, dans les groupes de prières ou dans les rues. J’ai été renversé par la beauté de ces gens et de leur générosité. J’ai contemplé la splendeur de l’amour de Dieu à travers eux. J’ai vu des jeunes qui étaient porteurs d’espérance malgré toute la pauvreté qui entoure leur quotidien. J’ai vu la richesse incroyable de leurs cœurs et je m’en suis réjoui. « Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux. » (Mathieu 5, 1-12)

La Parole de Dieu s’est confirmée à travers ces gens riches de sa présence. Certaines familles mangent un repas par jour et pourtant ils ne cessent de rendre grâce au Seigneur avec un regard pétillant d’espérance. Nous pouvions leur parler de cœur à cœur, puisqu’il n’y avait aucune barrière. Chez nous, au Québec, l’accessibilité à l’autre est parfois difficile, la souffrance a mis tant de barricades. Mon espérance c’est de constater qu’en 5 années le Renouveau du Brésil a mis en place cette mission qui va plus loin que les groupes de prières. Il y a de l’aide pour les familles, celles-ci sont visitées de manière régulière et chacun apporte leur soutien. Les fruits sont remarquables et plusieurs jeunes se convertissent et sortent du milieu de la drogue et de la prostitution.

Pour ce qui est du congrès des jeunes, il y avait environ 5000 jeunes rassemblés. Ils ont participé si intensément. L’ardeur de leur désir de rendre témoignage de l’amour du Christ était palpable. Chaque partie du monde a été présentée devant le Seigneur et nous avons prié. Le Canada, nous avons été interpellés à être missionnaire chez nous. Cette interpellation m’a rempli d’espérance, car lorsque le Seigneur appelle, Il accompagne. Notre Québec a besoin d’être évangélisé. Nos jeunes ne connaissent pas notre Seigneur et j`ai la conviction profonde que par nos prières, nos gestes et surtout notre ouverture a laisser l’Esprit Saint nous guider, nous saurons cultiver la terre des cœurs qui n’attendent que de recevoir la semence de l’Esprit.

Je suis revenue chez moi avec cette espérance et ce désir d’être missionnaire dans ma terre natale, afin qu’en allant porter Jésus, je le rencontre à nouveau dans mes frères et sœurs du Québec.

Merci au Renouveau charismatique du Brésil d’avoir mis en place un si merveilleux projet qui nous permet de croire que rien n’est impossible à Dieu.

Hélène Brassard Membre du CCRC

08 Septembre 2012